Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)